Thibaut Bizien, « S’engager pour ne plus subir »

A 28 ans, Thibaut Bizien, Co-fondateur de l’association Caledoclean, mobilise ses troupes de volontaires, toujours plus nombreux, pour nettoyer la Nouvelle-Calédonie et faire émerger d’autres actions, d’autres idées, en faveur du développement durable. Un engagement citoyen à toute épreuve…

« Je m’engage contre la délinquance en Nouvelle Calédonie car je pense que pour faire changer les choses, il faut le faire de manière positive et constructive. Je comprends qu’en tant que jeune, on ne se reconnaisse pas dans le système et qu’on ait parfois du mal à trouver sa place dans la société. Pour moi, le meilleur remède c’est de s’engager, pour ne plus subir et construire l’avenir, en faisant des choses qui nous font plaisir. Sport, santé, culture, environnement, à chacun son cheminement. L’important c’est de s’impliquer pour exister. »

« L’alcool est un poison »

Quel message adressez-vous à ceux qui commettent des infractions après avoir bu trop d’alcool ?

« L’alcool est un poison et il faut faire attention à sa consommation. En tant que jeune, il m’est souvent arrivé de me questionner sur mes excès et je n’ai fait que diminuer ces dernières années. Boire pour oublier, passer le temps ou s’évader n’a rien de festif. Il ne faut pas fuir la réalité, il faut la construire, et pour cela il faut de la volonté, de la clarté et des projets. On a besoin d’une jeunesse engagée pour faire avancer la société et la changer, et les dépendances peuvent être un vrai frein à notre développement personnel ainsi qu’à celui du pays. »