Laurent Thomas

« Notre jeunesse a besoin d’être encadrée par des valeurs fortes »

Officier de sapeurs-pompiers professionnel depuis 20 ans, dont 15 en Nouvelle-Calédonie, Laurent Thomas, a entamé sa carrière dans les chauds quartiers Nord de Marseille. Ici, cet homme de terrain âgé de 44 ans regrette de voir monter en puissance des délinquants qui commencent à s’en prendre aux forces de l’ordre, et aux pompiers. Sa solution ? Un service civique obligatoire…

« Je m’engage contre la délinquance en Nouvelle-Calédonie parce que j’ai passé la moitié de ma carrière à former des pompiers. J’ai subi des violences urbaines durant les cinq premières années de ma carrière, j’étais un jeune officier affecté dans la banlieue sud de Paris, à Évry, Corbeille Essonne, Viry Châtillon. Le top des cités sensibles. Rixes, meurtres, viols, agressions et j’en passe étaient mon quotidien en intervention… J’ai vu évoluer la jeunesse et une délinquance qui se banalise…. J’ai exercé mon cœur de métier dans le fameux quart-monde de nos cités populaires. J’ai commencé ma carrière en bas de l’échelle chez les marins-pompiers de Marseille, affecté aux quartiers Nord alors que j’effectuais mon service militaire. En deux ans, j’ai subi plus de délinquance qu’en vingt ans de métier. La délinquance calédonienne monte en puissance mais ne peut pas être comparée à celle de la métropole ou des DOM. Ce qui m’inquiète, c’est la dérive d’une partie de notre jeunesse vers la consommation d’alcool et de stupéfiants. J’ai une solution : Le service civique obligatoire. Notre jeunesse à besoin d’être encadrée par des valeurs humanistes fortes, de la cohésion, de l’altruisme, et du sport. »

« Alcool : L’impact en milieu scolaire est horriblement sous estimé ! »

Quel message adressez-vous à ceux qui commettent des infractions après avoir bu trop d’alcool ?

« La consommation d’alcool, ça touche toutes les classes sociales. L’impact en milieu scolaire est horriblement sous estimé, et pas grand chose ne change. Les pompiers se font agresser, insulter. Les véhicules de secours se font caillasser et même voler. Lors de mon commandement à Bourail, un véhicule pompier a été volé, retrouvé brûlé près de Houailou après un casse à la voiture bélier. Je vous le dis, il faut réagir ! »

Capitaine Laurent Thomas : “Il faut interdire la vente d’alcool dans les grande surfaces!”

Aujourd’hui avec l’alcool, pour l’officier de Sapeur-Pompier Professionel depuis 15 ans en Nouvelle-Calédonie, c’est #ZÉROTOLÉRANCE !