Renforcement des moyens de gendarmerie à Koné

SITE ZEROTOL

Ce 5 avril à Koné, les autorités politiques, judiciaires et administratives ont procédé à l’installation de deux nouvelles unités de gendarmerie en province Nord : la Brigade de prévention de la délinquance juvénile et un peloton motorisé.


Depuis plusieurs années, la province Nord est confrontée, comme le reste de la Nouvelle-Calédonie, à une augmentation de la délinquance. La part de la délinquance en province Nord dans le total de la délinquance en zone gendarmerie est passé de 25,71 % en 2017 à 27,31 % l’année dernière. C’est ce constat qui a conduit les autorités politiques à réclamer l’accroissement des moyens accordés aux forces de l’ordre. L’action des députés à l’Assemblée Nationale et des participants au Comité des Signataires a conduit au déploiement dans la province de deux unités spécialisées.

Lutter contre la délinquance des mineurs

1 cambriolage sur 2 et 1/3 des vols de voitures sont commis par des mineurs et 1 mineur délinquant sur 2 est âgé de moins de 15 ans. Le constat est dramatique. Pour lutter contre ce fait, il a été décidé le déploiement à Koné d’une brigade de prévention de la délinquance juvénile. Composée de six gendarmes, elle a pour objectif la lutte contre le basculement des mineurs dans la délinquance et la récidive. Elle va intervenir notamment dans les écoles pour sensibiliser les jeunes aux incivilités et aux violences, au harcèlement et aux dangers de l’alcool et du cannabis.

Lutter contre l’insécurité routière

En la matière, les statistiques demeurent impressionnantes : 52 morts sur les routes calédoniennes dont 11 en province Nord. À Nouméa comme en brousse, policiers et gendarmes ont reçu la consigne de renforcer la répression. C’est ainsi qu’elles ont relevé 1184 infractions en matière d’alcoolémie en 2018 et 3172 infractions en matière de vitesse. Le peloton motorisé, fort de 6 gendarmes, va donc sillonner les routes de la province Nord et son action sera entièrement dédiée à la police de la route.