La province des Iles se dote d’un plan de prévention de la délinquance

SITE ZEROTOL

À l’occasion de la réunion à Maré du Conseil provincial de prévention de la délinquance de la province des Îles, mardi dernier, il a été annoncé la mise en œuvre d’un plan de prévention de la délinquance. Cette décision a été actée par les autorités de l’État, de la province, des trois mairies et des autorités coutumières.


Les statistiques de la délinquance à l’échelle pays, publiées récemment, montrent la faible part des faits de délinquance aux Loyauté. Néanmoins, on constate une hausse inquiétante des violences intrafamiliales (300 faits dénoncés aux associations), des accidents mortels de la circulation routière (4 en 2018) liés à une consommation excessive d’alcool et les consommations excessives de cannabis et d’alcool chez les jeunes. Cette augmentation sensible a conduit les membres du Conseil provincial de prévention de la délinquance (CPPD) à acter le lancement d’un plan de prévention de la délinquance.

Cinq axes prioritaires de travail

Ce CPPD, présidé par le haut-commissaire, Thierry Lataste, s’est tenu en présence du président de la province des îles Loyauté, Neko Hnepeune, de la vice-procureure, Céline Fortesa, des maires de Maré, Lifou et Ouvéa et des présidents des conseils coutumiers de Nengone, Drehu et Iaaï. Ce plan a pour vocation de doter la province des outils nécessaires à la lutte contre la consommation excessive d’alcool et des violences faites aux femmes. Dans ce cadre, il est prévu la prise en charge des victimes de violences grâce à la mise en place de structures d’accueil adaptées dans chacune des communes des îles Loyauté. Il s’agira également de créer l’offre de soin en addictologie et de mettre en œuvre des actions pour réduire l’insécurité routière. Enfin la communication et la sensibilisation de la population devront être améliorées de manière à faire évoluer les comportements à risque.

Coordonner les actions

Le CCPD a réaffirmé la nécessité de renforcer la coopération avec les autorités coutumières. Les coutumiers ont d’ailleurs proposé l’extension des TIG (Travaux d’Intérêt Général) sur terres coutumières. Dans le même temps, et du fait du contexte géographique des Loyauté, l’obligation d’une démarche coordonnée en matière de prévention de la délinquance, a été soulignée. Participant à cette importante réunion, le représentant du gouvernement, Sébastien Lemoine, a rappelé la nécessaire déclinaison des dispositions de la récente Loi du pays relative à la lutte contre l’alcoolisme dans le Code des débits de boissons de la province ainsi que la possibilité de déployer dès 2019 deux addictologues et trois éducateurs sportifs sur les îles  dans le cadre du Plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance.