« Dry January » : pour vous ?

DRY JAN

À l’initiative de l’association britannique Alcohol Change UK, Dry January, entendez par là « Janvier à sec », le défi est de ne pas boire une seule goutte d’alcool sur tout le mois de janvier… Une initiative fédératrice qui existe depuis 2013 et en 2018, ils étaient 3 millions de Britanniques à relever le défi #DryJanuary.

1 mois sans alcool : qu’est-ce qu’il se passe ?

Même sur une courte période d’abstinence, les bienfaits sont évidents ! Le Dry January aurait des effets bénéfiques sur le long terme, c’est ce que révèle une étude menée sur 800 personnes par l’université du Sussex en Angleterre et dont les résultats ont été rendus publics il y a une semaine. Elle montre que les personnes ayant relevé le défi bénéficiaient d’une meilleure qualité de sommeil pour 71 % d’entre eux, d’une perte de poids pour 58 %, avaient plus d’énergie (67 %) et une meilleure concentration (57 %). Au-delà des effets sur la consommation d’alcool, l’étude indique que 93 % ont ressenti un sentiment d’accomplissement, 88 % ont économisé de l’argent, 82 % en ont appris davantage sur leur relation avec la boisson, 80 % se sont sentis plus en contrôle sur leur consommation d’alcool, 76 % en ont appris davantage sur les mécanismes qui engendrent leur consommation d’alcool et 71 % ont réalisé qu’ils n’avaient pas besoin d’un verre pour s’amuser.

Lu sur le Huffington Post : « Votre corps est votre véhicule. Boire, c’est consommer des calories vides — [l’équivalent de] conduire avec une roue de secours. Ça vous ralentit sur tous les plans. », Adriane Abraham, coach sportive américaine.