Diversité NC, témoin d’une société qui évolue

SITE ZEROTOL

Consciente que les mentalités changent, l’association Homosphère s’est mise à la page. Désormais connue sous le nom de Diversité NC, elle se veut plus en adéquation avec les attentes des personnes LGBTQI(1) sur un territoire où 40 % des familles n’accepteraient encore pas que ses enfants soient homosexuels.

Nouveau nom, logo modernisé, oriflamme aux couleurs sobres à l’entrée… Nul doute, l’association connue depuis 1998 sous le nom d’Homosphère a fait peau neuve ! Désormais nommée « Diversité NC », elle évolue pour mieux répondre aux attentes des personnes LGBTQI.

« Homosphère laissait penser que seules les personnes gays avaient leur place dans notre association, souligne la directrice opérationnelle Gaëlle Bourguignon. Les transsexuels ou les hétérosexuels ne se sentaient pas concernés ».

Aujourd’hui, plus d’hésitation possible, Diversité NC représente bel et bien toutes les diversités sexuelles et identités de genre du territoire.

Ses actions se sont aussi modernisées. L’association est aujourd’hui porteuse d’un message apaisé et œuvre pour une inclusion totale des personnes LGBTQI dans la société calédonienne. « Les mentalités ont clairement évolué, confirme, sourire aux lèvres le secrétaire de Diversité NC, Petelo Tuilalo. Le mariage gay, adopté en 2013 en métropole, a été appliqué sur le territoire seulement deux mois plus tard ! Vingt ans plus tôt, nous avions besoin de militer, le pacs gay adopté en métropole en 1999 a mis neuf ans à passer en Nouvelle-Calédonie ». Aujourd’hui, concrètement, Diversité NC est un lieu d’écoute et d’échange, où être soi-même est possible.

« L’association met à disposition une ligne téléphonique ouverte 24H sur 24H et sept jours sur sept, précise Gaëlle Bourguignon. Cela représente 480 heures d’écoute sur l’année ! ».

Si les mentalités changent, elles évoluent encore de façon hétérogène sur le territoire.

« En province Nord et en province des Iles, l’homosexualité et les personnes transgenres restent un sujet très sensible »

, raconte Petelo Tuilalo.

Plus tabou encore : dans 40 % des cas, les familles n’acceptent pas l’homosexualité de leurs enfants.

« Nos prochaines actions de sensibilisation seront dédiées à cette question, souligne la directrice. Ces jeunes doivent savoir qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils n’ont rien à se reprocher ».

Diversité NC dispose d’une ligne d’écoute ouverte 24H sur 24H et sept jours sur sept. Composez le 976264

(1) Personnes lesbienne, Gay, Bisexuel, Trans-genre, Queer et Intersexe.